Où et comment chercher ses ancêtres?



Avant l’avènement de l’Internet, il fallait parcourir les bibliothèques, les paroisses et les dictionnaires généalogiques pour retrouver nos ancêtres et leurs descendants. Ces méthodes sont encore disponibles et parfois nécessaires, mais elles sont de moins en moins populaires car elles ont été remplacées par des techniques bien plus rapides. Cet article fait le point sur les méthodes de recherche disponibles sur Internet.

Des millions d’actes originaux sont disponibles en ligne.

Des compagnies ont investi dans la numérisation et l’indexation des registres paroissiaux et des actes d’état civil pour bâtir un immense répertoire dans lequel il est possible de chercher nos ancêtres à l’aide d’un clavier d’ordinateur, dans le confort de notre foyer. L’avantage principal est l’immensité de la banque de données et le fait que l’on puisse avoir accès aux véritables actes originaux généralement considérés comme la source la plus fiable. Le fruit de cet effort est rendu public par le biais d’un abonnement mensuel à un prix généralement raisonnable (considérant le temps que cela nous fait sauver) sur des sites comme:

À titre d’exemple, dans des bibliothèques, il m’arrivait de ne trouver qu’un seul nom par jour. Avec Ancestry.ca, grâce à la disponibilité des actes originaux de la collection Drouin (registres numérisés et indexés des paroisses et de l’état civil de 1621 à 1967) et des nombreuses autres banques de données, comme les recensements, passages frontaliers, documents militaires, mon rythme est passé à plus d’une trentaine par jour!

Ces sites ont également l’avantage d’héberger les arbres généalogiques de centaines de milliers d’internautes, et vous offrent accès à ceux qui sont rendus publics. Cela vous donne souvent accès à des photos et des histoires de famille.

On peut également faire sa généalogie gratuitement!

Une excellente façon d’en savoir plus sur un couple, c’est de les chercher dans Google! En effet, la technique consiste à inscrire le nom de chaque individu du couple entre guillemets. La présence des guillemets est importante pour la pertinence des résultats.

« prénom et nom de l’époux » « prénom et nom de l’épouse »

Inverser le nom et le prénom, ou varier l’orthographe du prénom ou du nom peut également donner des résultats de sites différents pour ce même couple.

Cette technique est particulièrement efficace pour retrouver des ancêtres nés entre les années 1500 et 1800. Vous trouverez souvent de cette façon des généalogies publiées en ligne par d’autres généalogistes. Parfois, vous y trouverez même des histoires de famille. Préférez des sites qui référencent leurs sources et qui font bien la distinction entre les naissances et les baptêmes, et entre les décès et les sépultures. Nous vous suggérons de contre-vérifier chacune des entrées trouvées par cette technique avec au moins un autre site. C’est qu’en recopiant les informations entrées par une autre personne, on augmente le risque d’erreur de recopie. Notez bien pour chaque information obtenue sur ces sites, l’adresse (URL) de la page sur laquelle l’information est apparue. Un simple copier-coller de l’adresse s’affichant dans le haut de votre navigateur pourra faire une bonne citation pour une source identifiée comme le nom de domaine du généalogiste. Sachez toutefois que ces sites peuvent disparaître et ne sont généralement pas considérés comme des sources aussi crédibles que les sites vous donnant accès aux actes originaux.

Et vous, chers passionnés, quelle méthode préférez-vous? Quelles sont vos sources préférées?

Cette entrée a été publiée dans Recherche généalogique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire