L’entrée des dates en généalogie



Lors de vos recherches généalogiques, vous rencontrez un grand nombre de dates. Parfois elles sont claires et précises. D’autres fois elles sont approximatives ou incertaines. Il est possible d’inférer des dates à partir d’autres évènements. L’entrée des données généalogiques est régie par une norme adoptée par l’ensemble des logiciels de généalogie appelée Gedcom. Elle a été conçue par l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours en fonction des réalités rencontrées en généalogie. Dans cet article vous découvrirez comment inscrire correctement les dates dans votre logiciel de généalogie selon les différentes situations.

Qu’est-ce qu’une date valide en généalogie?

Qu’elle soit précise ou imprécise, certaine ou incertaine, la norme Gedcom exige qu’une date valide contienne au moins une année. Parfois, une « date » sera exprimée par la combinaison de deux dates, pour signifier une période ou une plage de date. Elle pourra être préfixée de différents indicateurs pour exprimer des incertitudes ou des limites. Nous traiterons de ces indicateurs un peu plus loin. Les dates invalides seront conservées comme une « phrase » et ne seront pas « comprises » par les logiciels de généalogie pour des fins de calculs d’âges, de validations, de graphiques et de rédaction.

Une date peut être formée d’une année (AAAA), ou d’un mois et d’une année (MMM AAAA), ou d’un jour, mois et année (JJ MMM AAAA).

Les calendriers supportés par la norme Gedcom

Chaque date peut être saisie selon l’un des quatre calendriers supportés par la norme Gedcom:

  • Grégorien : le calendrier le plus répandu dans le monde occidental actuel
  • Hébraïque : le calendrier juif
  • Julien : calendrier utilisé dans l’antiquité et encore utilisé de nos jours par l’Église orthodoxe.
  • Républicain : le calendrier de la Révolution française.

Certains logiciels de généalogie détecteront automatiquement le calendrier en fonction du mois saisi. D’autres vous offriront clairement l’option de sélectionner le calendrier. Les logiciels de généalogie supportent tous le calendrier grégorien. Toutefois, certains ne supportent pas tous les calendriers. Il faut alors avoir recours à un convertisseur de date au besoin. Si le calendrier n’est pas spécifié, la norme définit que la date est exprimée en calendrier grégorien.

Les mois

Les mois selon le standard Gedcom sont exprimés par un code de trois lettres non accentuées (quatre pour le calendrier républicain). Dans la plupart des logiciels de généalogie, les dates peuvent être saisies directement dans le standard gedcom. Plusieurs offrent également la reconnaissance des dates exprimées dans d’autres langues (comme le français). L’utilisation de lettres plutôt que de chiffres pour la saisie des mois prévient la confusion avec les jours ou les années.

Grégorien et Julien Hébraïque Républicain
Code Nom du mois Code Nom du mois Code Nom du mois
JAN janvier TSH tichri VEND Vendémiaire
FEB février CSH hèchvane BRUM Brumaire
MAR mars KSL kislev FRIM Frimaire
APR avril TVT téveth NIVO Nivôse
MAY mai SHV chevat PLUV Pluviôse
JUN juin ADR adar I VENT Ventôse
JUL juillet ADS adar II GERM Germinal
AUG août NSN nissane FLOR Floréal
SEP septembre IYR iyar PRAI Prairial
OCT octobre SVN sivane MESS Messidor
NOV novembre TMZ tamouz THER Thermidor
DEC décembre AAV av FRUC Fructidor
ELL éloul COMP Jours complémentaires

Les périodes

Certains évènements se déroulent durant une période de temps. C’est le cas notamment des professions (Gedcom: OCCU) et des résidences (Gedcom: RESI). La norme Gedcom comporte deux indicateurs qui peuvent être utilisés pour exprimer une période: FROM et TO (signifiant DE et À). Elles peuvent être utilisées ensemble ou indépendamment. Voici des exemples:

Expression Gedcom Signification Date minimale implicite Date maximale implicite (incl.)
FROM MAR 1963 À partir de mars 1963 1er mars 1963 inconnu
TO 1972 jusqu’en 1972 inconnue 31 décembre 1972
FROM 1963 TO 1972 De 1963 à 1972 1er janvier 1963 31 décembre 1972

Malheureusement, deux importants logiciels de généalogie en français : Généatique et Hérédis ne supportent actuellement pas l’entrée de date en format période. Élie offre un support partiel des dates en période.

Les plages de dates

Les plages de dates diffèrent des périodes car elles sont la façon d’exprimer qu’un évènement à date fixe s’est produit à quelque part à l’intérieur de la plage de date spécifiée. Elles s’appliquent bien à la plupart des évènements. Elles peuvent s’exprimer de différentes façon:

Expression Gedcom Signification Date minimale implicite Date maximale implicite (incl.)
1940 En 1940 1er janvier 1940 31 décembre 1940
MAR 1940 En mars 1940 1er mars 1940 31 mars 1940
BET 4 MAR 1940 AND 12 MAR 1940 Entre le 4 mars 1940
et le 12 mars 1940
4 mars 1940 12 mars 1940
AFT 4 MAR 1940 Après le 4 mars 1940 4 mars 1940 inconnue
BEF 12 MAR 1940 Avant le 12 mars 1940 inconnue 12 mars 1940
BET MAR 1940 AND APR 1940 Entre mars 1940 et avril 1940 1er mars 1940 30 avril 1940
BET 1940 AND 1942 Entre 1940 et 1942 1er janvier 1940 31 décembre 1942

Les dates approximatives

La norme gedcom prévoit trois préfixes permettant d’exprimer des dates approximatives :

  • ABT (pour « about ») signifie que la date n’est pas exacte.
    Exemple: ABT 1940 signifiant vers 1940
  • CAL (pour « calculated ») signifie que la date a été calculée mathématiquement, par exemple, à partir d’un évènement et d’une date.
  • EST (pour « estimated ») signifie que la date a été estimée basée sur un algorithme utilisant la date d’un autre évènement.

Exemples basés sur des situations réelles

Disons que vous trouvez l’acte de mariage d’un individu mentionnant « fils mineur de… ». Vous ne trouvez pas l’acte de baptême pouvant exprimer précisément la date de baptême et la date de naissance. Supposons que le mariage a eu lieu le 15 mai 1818. Vous pouvez exprimer que la naissance est survenue après le 15 mai 1800, ayant bien sûr vérifié que dans cette région, l’âge de la majorité était à ce moment fixé à 18 ans. La source de la date de naissance peut être ici inscrite comme étant l’acte de mariage. Ces inscriptions peuvent vous aider à retrouver l’acte de naissance plus tard et permettent d’activer le calcul des âges dans plusieurs logiciels de généalogie. Bien qu’il soit très probable que la naissance soit entre le 15 mai 1800 et 1806 (car après 1806 le marié aurait été trop jeune), ce serait une erreur de documenter cette date arbitraire même si elle fait bien du sens. La norme Gedcom recommande l’usage de la mention CAL pour indiquer que la date a été « calculée » à partir d’une date et d’un âge. Mais puisque dans notre exemple l’âge n’est pas clairement indiqué, cette méthode n’est pas recommandée car elle ne permet pas de se combiner à la mention after (AFT) et ainsi indiquer que la naissance est survenue après la date calculée.

Prenons un autre exemple: vous ne trouvez pas l’acte de sépulture d’un individu, mais vous savez qu’il a été recensé en 1891. Vous pouvez vous laisser une information situant le décès quelque part après le recensement. La date de décès pourrait être entrée AFT 1891 avec une source référençant le recensement.

Cas spéciaux et limitations de la norme Gedcom

Selon la norme Gedcom, il n’est pas possible de combiner dans une même date les attributs signifiant une approximation ou un calcul (ABT, EST, CAL) avec ceux spécifiant une période (FROM TO) ou de plage de date (AFT, BEF, BET). Cette limite fait que vous ne pouvez pas exprimer clairement que vous êtes « incertain » de votre période ou de votre plage de date.

Sources

  1. The GEDCOM Standard Release 5.5 – Chapter 2 (en anglais)
  2. Calendrier hébraïque
  3. Calendrier républicain
  4. Calendrier julien
  5. Calendrier grégorien

Cette entrée a été publiée dans Entrée de données. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire